La corrida néfaste pour l’enfant : Hubert Montagner rejoint la FLAC

Hubert Montagner, psychophysiologiste, éthologue et spécialiste de la relation enfant-animal, rejoint la FLAC, estimant que ce spectacle « est une forme de violence néfaste pour l’enfant ». L’ancien directeur de recherche à l’INSERM a intégré notre comité d’honneur.

Hubert Montagner « souhaite voir interdire l’accès aux corridas aux enfants de moins de 16 ans ». Il explique très clairement ses motivations : « Les blessures portées au taureau avec les banderilles puis l’épée, le sang qui coule, les conduites désespérées du taureau pour échapper aux souffrances menant à la mort de l’animal perturbent de très nombreux enfants, en particulier ceux qui sont émotifs, anxieux et angoissés. » Selon lui, « la mort d’un animal s’accompagne toujours chez l’enfant d’un trouble du sommeil et les blessures infligées au taureau peuvent être ressenties comme un véritable traumatisme ». Hubert Montagner a par ailleurs écrit au président d’UNICEF France pour demander « de mettre fin à leur présence à la Feria des enfants de Nîmes et de reconsidérer l’attribution du label “Villes amies des enfants” ». Selon lui, le choix de cette ville de soutenir les écoles tauromachiques est incompatible avec les principes éducatifs et humanistes de l’ONU, de l’Unesco et du Conseil de l’Europe.

>> Lire “La corrida serait néfaste pour l’enfant” sur lequotidiendumedecin.fr, 11 janvier 2012
>> Lire “Le professeur Hubert Montagner rejoint les anti-corrida”, Romandie News 11 janvier 2012

Les déclarations stupéfiantes de Sébastien Castella

Sébastien Castella, torero considéré par certains comme le meilleur à l’heure actuelle, fait des déclarations pour le moins surprenantes dans un journal équatorien. Il ne supporterait pas la souffrance animale ?

Aussitôt, la FLAC lui a adressé une lettre ouverte, que vous pouvez lire ci-dessous. Dans celle-ci, la FLAC lui propose de l’accompagner dans une éventuelle repentance. Ce ne serait pas le premier torero à réaliser et à dénoncer la cruauté de la corrida. Les médias, alertés par la FLAC, se sont emparés de ces révélations assez incroyables qui ont mis en ébullition le monde taurin !  Que décidera Sébastien Castella ? L’avenir nous le dira…

>> Lire l’article du Midi Libre ” Le torero Sébastien Castella ne “supporte pas la souffrance animale” du 23 décembre 2011

Lettre ouverte à Monsieur Sébastien Castella

Monsieur Castella,

Nous sommes agréablement surpris d’apprendre, dans un article de presse du journal équatorien HOY, paru le 6 décembre 2011, que vous ne supportiez pas la souffrance animale, notamment celle du taureau lors d’une corrida. Preuve, contrairement à ce que l’on pouvait imaginer, d’une sensibilité capable de compassion. Nous partageons ce noble sentiment : depuis toujours, la FLAC s’oppose à la violence.

Vous n’ignorez pas qu’il existe dans le monde nombre de matadors reconnus qui ont réalisé l’étendue de la cruauté dans la corrida et la dénoncent désormais avec force. Parmi eux, le célèbre torero colombien Alvaro Munera, aujourd’hui honoré pour ses positions par les défenseurs de l’éthique, banni par ceux qui n’ont pas toléré la grandeur de son geste.

La FLAC vous propose, Monsieur Castella, de vous accompagner sur ce chemin. Quelle preuve d’humanité vous donneriez à toutes celles et tous ceux qui vous considèrent comme un vulgaire tortionnaire ! Une telle démarche vous isolerait des “amis” qui vous dénigrent aujourd’hui férocement, mais vous apporterait le soutien incroyable des centaines de milliers de personnes qui s’indignent de la souffrance sous toutes ses formes. Par ce geste, votre nom serait à jamais gravé dans l’histoire, non plus en lettres de sang, mais en lettres d’or.

Dans l’espoir fou que cette proposition retienne votre attention, nous nous tenons à votre disposition pour aborder ensemble la concrétisation de cette prise de conscience qui ne peut que vous honorer.

Recevez, Monsieur Castella, nos meilleures salutations.

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC

Anne Caron
Présidente de la FLAC

Paulette Dubost nous a quittés

Membre du Comité d’Honneur de la FLAC, Paulette Dubost, Doyenne des comédiennes françaises à la filmographie vertigineuse, tire sa révérence le 21 septembre 2011. A la veille de son 101 ème anniversaire. Le retentissement médiatique est considérable.

Le 12 janvier 2010, Paulette Dubost adressait à Nicolas Sarkozy une lettre très émouvante afin de le sensibiliser sur les écoles taurines. Ces sinistres écoles où l’on apprend à des enfants toreros “l’art” de torturer à l’arme blanche de jeunes animaux. Lettre restée sans réponse, hélas… La FLAC et la Fondation Brigitte Bardot étaient présentes à la cérémonie dans la plus stricte intimité.

Adieu Paulette Dubost et merci pour tout !

Remise du trophée du Taureau blanc au Dalai-Lama

Madame la députée Marland-Militello se fait ambassadrice des abolitionnistes auprès du Dalai -lama.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Toulouse le 15 août 2011

 

Muriel Marland-Militello remet un taureau blanc au Dalaï Lama,

en signe de son engagement pour l’abolition de la corrida

 

Lundi 15 août 2011, Muriel Marland-Militello, première députée en 2004 à avoir déposé une proposition de loi visant à abolir la corrida en France, a officiellement remis au Dalaï Lama une statue représentant un taureau blanc, en signe de son engagement continu pour la lutte contre toute forme de cruauté envers les animaux, et en particulier pour l’abolition de la corrida.

Cette statue lui a été remise au nom des associations de protection animale et des 108 parlementaires abolitionnistes français.

Lors de sa visite à Toulouse, le Dalaï Lama a, par ce symbole, réaffirmé son engagement viscéral contre la tauromachie, « pratique cruelle » qu’il juge « en contradiction avec l’esprit d’équanimité qui est en train de se développer de nos jours dans les sociétés ».

Cette remise a eu lieu à l’issue d’une audience où Muriel Marland-Militello représentait le groupe d’amitié France-Tibet de l’Assemblée nationale lors de cette audience. Elle a posé deux questions au Dalaï : la première sur la violence au sein de notre société et la seconde sur le dialogue interculturel et les limites de la culture. En réponse à cette question, le Dalaï Lama a rappelé que la culture ne pouvait pas être un prétexte à la violence et à la cruauté.

En cette année où, sur la scène nationale, une obscure commission administrative cherche, de manière infamante pour la culture, à inscrire la tauromachie au patrimoine culturel immatériel, cette cérémonie a mis en lumière combien l’abolition de cette pratique d’un autre âge constitue un combat humaniste dont dépendent l’image et la crédibilité de la France dans le monde.

Ce taureau blanc, sculpté par la prestigieuse maison portugaise Vista Alegre, remis au Dalaï Lama par une parlementaire française, rappelle que la lutte contre la torture tauromachique unit, dans le monde entier, une majorité de plus en plus importante d’êtres humains.

Simone Veil signe le manifeste de la FLAC pour l’abolition de la corrida

Le retentissement médiatique est considérable. Même TF 1 et France 2 l’ont évoqué.
Une lettre de la FLAC, adressée à Frédéric Mitterrand et aux 50 fonctionnaires du Ministère de la Culture, souligne bien l’engagement de cette grande figure humaniste à nos côtés.
Son but : la désinscription de la corrida du Patrimoine immatériel de la Culture Française. Cette véritable honte !

Un grand merci à Simone Veil !

>> Article du Midi Libre Anti-corridas : Simone Veil rejoint les rangs des sympathisants

>> Article du Hérault tribune Simone VEIL condamne la corrida !