Yannick Noah signe le manifeste de la FLAC

Immense star française désignée à huit reprises personnalité préférée des Français, Yannick Noah véhicule de surcroît de très belles valeurs ! Outre le fait d’être le dernier français à avoir gagné Roland Garros, il a brillamment réussi dans la chanson.

Durant sa carrière sportive, il a notamment remporté le tournoi de Roland-Garros en 1983, ce qui lui vaut d’être, à ce jour, le seul joueur français à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem de l’ère Open en simple messieurs, mais aussi le joueur français le mieux classé à l’ATP (no 3 en juillet 1986) et le plus titré en simple avec 23 titres. En 1986, il est également classé no 1 en double. Il a ensuite, en tant que capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, mené les Français à la victoire en 1991 et en 1996. Il fait de même avec l’équipe de France de Fed Cup en 1997. Il est membre de l’International Tennis Hall of Fame depuis 2005. En septembre 2015, il reprend le poste de capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, succédant à Arnaud Clément, et mène l’équipe de France à la victoire finale en 2017. En décembre 2016, il succède à Amélie Mauresmo en redevenant capitaine de l’équipe de France de Fed Cup jusqu’en avril 2018.

Il entame dès 1991 une carrière de chanteur, à laquelle il se consacre à temps plein, avec succès, depuis 1998, avec une pause de 2015 à 2018 lorsqu’il reprend le capitanat de l’équipe de France de Coupe Davis et de Fed Cup. Fils du footballeur camerounais Zacharie Noah, il est le père du basketteur français Joakim Noah.

À la suite du décès de son père, en 2017, Yannick Noah, qui a toujours eu des liens forts avec le Cameroun, son pays d’origine bien que né à Sedan en France, devient chef du village d’Etoudi, 5 000 habitants, à quelques kilomètres de Yaoundé.

Nous le remercions très chaleureusement pour son soutien à notre cause.

Liste des personnalités médiatiques signataires du manifeste de la FLAC : cliquer ici.
Liste des personnalités politiques signataires du manifeste de la FLAC : cliquer ici.

Nouvelles signatures du manifeste de la FLAC

Artistes :

Louis BERTIGNAC (Guitariste et chanteur rock)
Shaka PONK (Groupe rock)
ANGGUN (Chanteuse)
CORNEILLE (Chanteur)
Jocelyne BEROARD (Chanteuse du groupe Kassav)
Julie PIETRI (Chanteuse)
VEGEDREAM (Rappeur)
Grégory GUILLOTIN (Comédien)
Florent PEYRE (Humoriste)

Politiques :

Benjamin JOYEUX (Conseiller régional)
Jacques HULEUX (Conseiller régional)
Ghislaine SENEE (Conseillère régionale)
François DAMERVAL (Conseiller régional)
Emilie MARCHE (Conseillère régionale)

Merci à eux et bravo aux militants qui ont obtenu ces signatures !

Liste de toutes les personnalités médiatiques signataires du manifeste : cliquer ici
Liste de toutes les personnalités politiques signataires du manifeste : cliquer ici

Véronique Sanson signe le manifeste de la FLAC

Véronique Sanson, née à Boulogne-Billancourt, est une auteure-compositrice-interprète et pianiste française.

Elle a obtenu durant sa carrière de nombreux prix et décorations, dont trois Victoires de la musique et la Grande médaille de la chanson française, décernée par l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre. Elle est aussi commandeure de l’ordre des Arts et des Lettres et chevalière de l’ordre national du Mérite.

Elle a composé et enregistré une trentaine d’albums et a fait plus d’une fois partie de la troupe des Enfoirés. Son registre musical et sa carrière internationale l’ont rendue populaire aussi bien auprès d’un public pop que rock, où toutes les tranches d’âge sont représentées.

Nous remercions très chaleureusement cette grande artiste d’avoir apporté son soutien à notre cause en signant le manifeste de la FLAC.

Vous pouvez retrouver la liste des personnalités qui ont signé le manifeste de la FLAC en suivant les liens suivants :

Irène Frain devient membre d’honneur de la FLAC

Irène Frain est une femme de lettres française, romancière et journaliste. Elle est membre fondatrice du Women’s Forum for the Economy and Society. Elle connaît dès son premier roman un succès foudroyant et les romans suivants consacrent son talent : sens de l’intrigue, écriture tantôt sèche tantôt flamboyante, don de faire vivre le lecteur en empathie avec ses personnages, humour certain, imagination foisonnante. L’intérêt des lecteurs pour ses écrits et l’originalité de sa personne ne se sont jamais démentis. On note dans l’œuvre d’Irène Frain deux courants profonds : une passion pour les enjeux inhérents à la condition féminine et une prédilection affirmée pour l’Orient — les deux se recoupant souvent.

Dans « La Forêt des 29 » (2011), elle met en scène sous forme de docufiction l’itinéraire de Jamboji, fondateur au xve siècle de la communauté Bishnoï en Inde, qui respecte toutes les formes de vie. Elle y relate également le massacre-immolation qui eut lieu en 1730 à Khejarli, près de Jodhpur. 363 hommes, femmes et enfants y donnèrent leur vie pour protéger les arbres d’une forêt appartenant à la paysanne Bishnoï Amrita Devi. Elle collabore régulièrement à l’hebdomadaire Le 1 sous la direction d’Éric Fottorino, qui a publié ses articles dans plusieurs recueils (dont « Les nouveaux combats des femmes », Éditions de l’Aube, 2018). Elle est membre du comité d’honneur de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité. Elle participe régulièrement à des actions favorables à la cause tibétaine. Elle est ambassadrice de l’association Aide à l’enfance tibétaine et de La Voix de l’enfant.

Peu après avoir signé notre manifeste, Irène Frain a accepté avec enthousiasme de devenir membre d’honneur de la FLAC, ce pourquoi nous la remercions profondément.

Brigitte Bardot signe le manifeste de la FLAC

L’engagement de Brigitte Bardot pour la cause animale force l’admiration depuis des décennies. Dès 1962, elle s’engage pour que les pistolets d’abattage indolores soient utilisés dans les abattoirs. Elle devient porte-parole de la SPA aux côtés de son amie Liliane Sujanszky en 1973 et s’engage dans le combat qui l’a rendue la plus visible médiatiquement au niveau international en 1976 pour protester contre le massacre des bébés phoques. Elle obtient le soutien de nombreuses personnalités médiatiques et politiques.

Elle crée la fondation qui porte son nom en 1986, vendant à cette occasion de nombreux biens personnels et lui faisant don de sa propriété de La Madrague afin de la doter de fonds suffisants pour obtenir le statut d’utilité publique. Depuis, la FBB agit dans tous les domaines de la protection animale, parmi lesquels la lutte contre la corrida. Brigitte Bardot, icône planétaire qui aurait pu finir son existence dans le luxe et l’aisance financière, abandonne tout courageusement pour s’investir dans la défense de la dernière des minorités, les animaux. Dénués de parole, qui ne peuvent exprimer leur souffrance que par leur regard et leurs cris, ils pourront désormais compter sur elle ! Tâche ingrate où elle ne peut prendre que des coups. Et pour ceux qui lui reprochent de délaisser les humains au profit des animaux, il faut savoir que discrètement, elle soulage les personnes âgées et les enfants malades. Peu de gens le savent.

Nous remercions très chaleureusement Brigitte Bardot pour sa signature de notre manifeste, nouveau geste de son soutien indéfectible à notre cause !