Loïc Dombreval intègre le Comité d’honneur de la FLAC

Loïc Dombreval, né en 1966, est député LREM depuis le 18 juin 2017. Il est docteur vétérinaire, diplômé de l’École nationale vétérinaire d’Alfort. Il est président du groupe d’études Condition animale de l’Assemblée nationale.

Engagé dans la lutte pour le bien-être animal et les droits des animaux, il se déclare farouchement opposé à la corrida, à la vénerie et au déterrage, qui « font souffrir l’animal », et demande un dimanche sans chasse, considérant qu’il faut « faire cohabiter chasseurs, promeneurs, vététistes ». Il dit regretter la radicalisation dans le débat sur la condition animale, dans lequel il prône davantage la « transition », considérant que cette cause « engage notre humanité ».

Signataire depuis plusieurs années du manifeste de la FLAC, il est auteur du livre “Barbaries – bien-être animal, il est temps d’agir”, préfacé par Nicolas Hulot, livre qu’il a présenté à l’hôtel Negresco le 23 juillet 2021. “Cet ouvrage est l’occasion de dresser un bilan de mon action de député en faveur du bien-être des animaux, et de dénoncer les multiples barbaries dont ces derniers sont victimes.” Il s’attaque en particulier à la corrida. Il a rappelé sur Twitter : “La propriétaire de l’hôtel Négresco, Jeanne Augier, décédée en 2019, était une grande protectrice des animaux et des plus faibles. Elle se battait notamment pour l’abolition de la corrida.” Tous les droits d’auteur seront reversés à des associations de protection animale.

Un très grand merci à Loïc Dombreval pour son engagement et son acceptation de rejoindre notre Comité d’honneur ! Suite à cela, il a déclaré sur son site web : “Heureux de vous annoncer que je viens de rejoindre le Comité d’honneur de la FLAC (Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas). La corrida est un divertissement cruel, qui est toujours autorisé dans certaines régions de France au nom des « traditions locales ». Toutes les traditions ne sont pas bonnes à conserver.”

Les autres victimes des corridas dont on ne parle jamais (Savoir Animal)

Thierry Hély, président de la FLAC, a réalisé une interview émouvante d’un couple vivant à Istres, traumatisé par les corridas qui s’y tiennent. Ce document a été publié dans le mag n°4 de Savoir Animal.

Au mois de juin dernier, un couple d’Istres, Paulette et Pierrick Mace, acceptent de répondre à 5 questions de la FLAC au sujet de leur souffrance psychologique lors des corridas sanglantes qui se déroulent dans leur ville. Dans un mail qu’il nous adresse, voici ce que l’on peut y lire : « depuis des années, les jours de feria à Istres représentent pour nous une réelle souffrance. De savoir les taureaux torturés lors de corridas, les larmes coulent inévitablement. Nous ne pouvons même pas rester sur notre terrasse, entendant au loin la musique, synonyme de torture animale, les applaudissements et les cris des spectateurs. Nous nous sentons si mal et oppressés que pendant ce week-end, on ne peut sortir dans la ville. Nous éprouvons un sentiment de honte d’assister impuissants devant de telles atrocités. Pauvres taureaux, comment est-ce possible de leur faire vivre cela ? Quand retrouverons-nous à Istres et dans notre belle région, notre dignité humaine ? ».

Nous précisons que Paulette et Pierrick parrainent, avec un prélèvement mensuel, depuis 31 ans, des enfants en Haïti pour l’association « Un enfant par la main », anciennement SOS enfants sans frontières.

Pierrick est très engagé dans une association caritative « Istres Solidarité » qui vient au secours de très nombreuses familles nécessiteuses dans la ville d’Istres. Ce qu’ils ne supportent pas, c’est la souffrance humaine et animale et ils œuvrent toujours dans ce sens dans la mesure de leurs petits moyens.

Suite de l’interview en cliquant ici : https ://savoir-animal.fr/les-autres-victimes-des-corridas-dont-on-ne-parle-jamais/

Delphine Batho se présente aux primaires d’EELV

Après Yannick Jadot, Eric Piolle, Sandrine Rousseau et Jean-Marc Governatori, c’est au tour de Delphine Batho d’annoncer sa candidature à la primaire d’EELV. Rappelons qu’elle a signé le 23 août 2019 le manifeste de la FLAC demandant l’interdiction d’accès aux corridas pour les moins de 16 ans en attendant l’abolition définitive de ces pratiques.

Cela signifie que les cinq candidats à la primaire d’EELV sont tous signataires du manifeste. Bravo !

« Je suis candidate à la primaire des écologistes parce que protéger les Français et les Françaises du réchauffement climatique, des impacts liés à la destruction de la nature est désormais une question de sécurité nationale dont il faut tirer toutes les conséquences et qui implique une autre écologie », a expliqué sur BFMTV ce lundi matin l’ancienne ministre et actuelle députée. Elle a précisé : « Il faut que les écologistes soient en capacité de prendre rapidement les responsabilités ».

 

 

Hélène Thouy se présente à l’élection présidentielle pour le Parti Animaliste

Hélène Thouy, co-fondatrice et co-présidente du Parti Animaliste, a officiellement annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle de 2022. De nombreux médias s’en sont faits l’écho.

Lire par exemple sur le Huffington Post en cliquant ici.

Hélène Thouy est signataire du manifeste de la FLAC ainsi que tous les élus du Parti animaliste, sans exception.

Extrait du site de campagne :

Un constat est en train de s’imposer à nous tous : la manière dont nous traitons trop souvent aujourd’hui les animaux est indigne de notre humanité. Elle est également incompatible avec ces valeurs morales que nous avons héritées du siècle des Lumières et sur lesquelles repose notre République.

Nous ne pouvons du reste vivre sans les animaux : la biodiversité, c’est-à-dire l’existence pérenne de millions d’espèces sur notre planète, est une condition sine qua non de notre survie. Les scientifiques ne cessent de nous alerter que le risque est grand que les humains subissent, tout autant que les autres espèces, la sixième extinction de masse de l’histoire de notre planète.

Ainsi, il est clair que la plupart des avancées pour les animaux auront également des incidences positives sur les humains.

Parmi les mesures phares de notre programme :

  • Un ministère consacré à la question animale
    En 2015, les animaux ont enfin été reconnus comme « des êtres vivants doués de sensibilité » par le Code civil. À ce jour, cette reconnaissance n’est que symbolique car les animaux restent soumis au régime des biens et les arbitrages politiques se font toujours à leur détriment. Il est donc indispensable que soit créé un ministère de la Protection animale, conformément d’ailleurs au souhait de trois quarts de nos compatriotes (IFOP, 2018).
  • Protéger les animaux qui accompagnent les humains dans leur vie quotidienne
  • En finir avec l’élevage industriel
  • Retrouver notre souveraineté alimentaire

Non, Cro-Magnon et Néandertal ne sont pas les premiers toreros !

Voilà, dans leur délire, ce que prétendent certains taurins afin de légitimer l’antériorité de la corrida.  Suite à un article de la FLAC paru dans le mensuel BIOCONTACT, numéro 325 juillet/août 2021, où il est question, entre autres, de l’appropriation intellectuelle de LASCAUX par les aficionados, le directeur de l’exposition sur LASCAUX, de formation scientifique, Olivier RETOUT, réagit sur les réseaux sociaux professionnels avec cette phrase percutante : 

“Il n’y a aucun lien entre Lascaux et la tauromachie, Cro-Magnon, à l’évidence, vivait en harmonie avec la nature ! ! !”.

Merci Olivier RETOUT !

Petit rappel : https ://flac-anticorrida.org/tolle-contre-lappropriation-de-lascaux-par-la-corrida/