750 km à vélo entre Paris et Chambéry pour dénoncer la cruauté des arènes.

 

Un évènement organisé par l’Association Sportive des Cyclistes de la Route 66, L214 et la FLAC avec le soutien de la fondation 30 millions d’amis.

Ce périple est placé sous le parrainage de Raymond Poulidor, Christian Laborde et Yves Paccalet.

 Nous allons toujours de l’avant et nous soutenons des valeurs positives !

 

A l’origine du projet

 

« Je suis d’un enthousiasme et d’une motivation à toute épreuve pour ce projet sportif et solidaire, qui sera sans doute le premier d’une grande série. »

Peter

« le dynamisme  de l’équipe, le  parcours, cette semaine intense de lutte physique contre la cruauté des arènes m’ont donné envie de participer en tant que responsable de la communication ».

MaiWen

« J’ai vécu à Chambéry et je suis très attaché à cette ville. Ce serait un grand honneur qu’elle fasse preuve d’une véritable démarche éthique en se prononçant enfin « anti-corrida et amie des animaux » après cette belle épopée »

Sylvain

 

Un parcours exceptionnel

Des fleurons de l’architecture parisienne aux paysages vallonnés de Savoie, nous évoluerons tout au long du parcours dans les paysages variés de l’île-de-France, la Bourgogne, la Franche-Comté et Rhône-Alpes. Nous pourrons admirer la campagne Bourguignonne du nord au sud, ferons étape dans trois de ses villes principales (Auxerre, Dijon & Macon), et pourrons profiter des charmes qu’offrent les Alpes aux cyclistes qui savent en apprécier la beauté.

Une épreuve en harmonie avec nos valeurs

Le sport est pour nous un effort de dépassement de soi, dans un esprit d’entraide et de partage autour de valeurs commune. L’adversité présente dans certaines disciplines se transcende en émulation, et est ainsi le support d’un progrès personnel, physique et moral. La loyauté est l’une des valeurs fondatrices du sport et de notre projet.

Notre randonnée sera l’occasion de dénoncer par un message positif une pratique que nous souhaitons voir abolie : nous œuvrons dans le cadre de la campagne « sport sans cruauté » de la FLAC pour dénoncer la cruauté de la corrida, à l’opposé de nos valeurs positives.

En effet, dans la tauromachie, l’un des protagonistes est sciemment placé en position d’infériorité en vue de sa défaite – non simulée !

La corrida se déroule en plusieurs actes. D’abord, la pique lacère l’échine du taureau, empêchant le mouvement naturel de défense des cornes vers le haut. Puis les banderilles ajoutent à la perte de sang une insupportable douleur pendant 20 longues minutes.

Enfin, les toreros manipulent un taureau affaibli par ces blessures quasi-létales. Exténué, suffoquant, le taureau affolé est désorienté par le travail de cape des toreros qui se couvrent mutuellement. En infériorité numérique, le taureau affronte non pas une mais six personnes. Les techniques mises au point par l’homme ne lui laissent aucune chance. Un adversaire handicapé, blessé, mis sciemment en état d’infériorité, poussé par son instinct à se défendre au lieu de participer à un « combat » qui ne le concerne en rien, et finalement mis à mort selon des sévices codifiés et sclérosés dans une tradition figée.

Nous dénonçons cette cruelle mascarade qui s’oppose au dépassement de soi et au respect de l’adversité (d’un partenaire ou de ses propres limites) qui caractérisent le cyclisme tel que nous le proposons.

Un challenge à la hauteur

Outre l’importante distance -750km- que nous aurons à franchir, nous aurons à lutter contre le vent souvent présent après Dijon, et l’accumulation de fatigue sur les 6 jours du parcours. Après Macon la pente -meilleure ennemie du cycliste- sera comprise entre 7 et 12 % sur 125 km.

L’organisation du projet a pris en compte ces difficultés, et prévu des doses de moralium ;-) et un accompagnement au top, avec un véhicule suiveur.

 

L’équipe

 

Peter

Responsable de l’expédition

Mission : organisation générale, matériel, financement.

Devise : « se lever toujours plus tôt pour monter sur son vélo »

Il ne respire et ne vit heureux que sur sa bicyclette. Educateur sportif, il est le président de l’ASCR 66 qu’il a créée en 2009.

Passionné de sports outdoor : vélo, footing…

Participation et organisations d’expéditions : Paris Lens / Paris Clermont Ferrand / Paris Pont à Mousson

 

Lambert

Coéquipier

Coursier à vélo sur Paris, fait plus de 100 km par jour dans la jungle de la Capitale.

Devise : “Toreadeur de voitures uniquement, et  sur les grands boulevards :-) ”

Ivan

Coéquipier

Benjamin du groupe, Ivan a découvert la FLAC grâce à un stand sur Chambéry en mai.

“Au vu de ce projet, j’ai tout de suite été intéressé par l’idée et le parcours. Je suis totalement opposé à la Corrida et j’apprécie le sport, notamment le vélo. J’ai le projet de partir cet été dans les Cévennes à vélo. Je suis contre toutes les souffrances animales (fourrure, test médicamenteux, vivisection etc.)”

 

Flavien

Coéquipier

Mission : accompagner Peter et Abdel sur les 600 km du parcours. Exprimer pacifiquement son ras-le-bol du fait que les taureaux se fassent massacrer sans pitié.

Devise : « Hakuna Matata»

Amateur de petits plaisirs et de sensations fortes.

Expériences : Membre de l’association ASCR66, participation au marathon de Paris et au semi-marathon de Nîmes.

 

Norbert

Coéquipier

Mission : Nous apporter le soleil du Sud sur l’intégralité du parcours.

Devise : « Les animaux sont mes amis, je ne torture pas mes amis ! ! !»

Expériences : 20 ans de vélo sur les routes de Provence

 

Sylvain

Coordinateur

Devise : “vivre plusieurs vies en une seule”

Expériences : Fan de sports outdoor (alpinisme, parapente, randonnée, cyclisme…) il n’en est pas à son coup d’essai : tour du monde des points culminants, plus de 100 sommets gravis dont 10 de plus de 6000m, traversée du Burkina-Faso à vélo, etc. Il est aussi membre du bureau de la FLAC, et a accompli plusieurs performances sportives à ce sujet : déploiement d’une banderole contre la corrida au sommet du Mont-Blanc, Nîmes-Fréjus à vélo pour faire évoluer les arènes vers l’arrêt de la cruauté…

 

MaiWen

Responsable com’ et animation

Devise : “ Si vous aimez les lapins, mangez des carottes !  ”

Expériences : Maiwen est de tous les combats qui concernent les plus faibles. Défendre les animaux et les humains les plus défavorisés occupe la totalité de son temps, Week-ends et jours fériés inclus.

« Chaque être vivant mérite notre considération, même les cyclistes ! ;-) »

 

Brice, Michel, Dominique et Nathalie

Nos correspondants locaux sur Chambéry

Devise : “ Ne jamais céder au découragement ! ”

Infatigables défenseurs de la cause animale, Brice et son équipe préparent notre arrivée et sont notre lien pour faire parvenir les signatures à bon port

 

Martial

Animateur stands

Mission : c’est Martial qui sera l’organisateur de nos stands dans chacune des 7 préfectures traversées.

Devise : “On n’a pas un coeur pour les animaux et un coeur pour les humains, on a un coeur ou on n’en a pas”

Expériences : Martial organise et anime des stands depuis 6 ans, militant (animaux, droits humains et environnement) depuis 15 ans.

“J’adore me mêler des sujets qui me regardent et cela en fait un paquet, au risque de me disperser et de froisser un peu ma mère qui est malgré tout très compréhensive. Elle n’a pas trop le choix puisque je suis du genre têtu…”
Aime : la lecture, la musique, le jardinage, internet, les langues étrangères, apprendre chaque jour et partager, se sentir utile.
N’aime pas : rester inactif.
 

Udana

Cuisinier

Udana va s’occuper de nous mijoter de bons petits plats réconfortants, et végés !

Peut importe où il est, sa tête reste toujours à la bibliothèque.

Devise : “Profiter de la vie :-)

 

Manu

Chauffeur

Manu sera le conducteur de notre véhicule suiveur pendant les 1500 km aller-retour du trajet, merci à lui pour ce grand dévouement !

Informaticien zen, zen, zen,  s’occupe de l’atelier d’une asso d’insertion professionnelle par le vélo.

 

Une équipe forte, dans la vie comme sur la route !

Outre nos activités sportives, nous nous retrouvons autour d’un engagement commun contre la maltraitance animale. Nous sommes indignés par les valeurs de domination et d’absence d’affrontement loyal véhiculées par la tauromachie et par les souffrances infligées aux taureaux. Nous, nous ne faisons souffrir que nos jambes sur les vélos !

Nous nous connaissons suffisamment bien pour surmonter les épreuves : solidarité, cohésion, compréhension mutuelle et bonne humeur sont de vrais atouts.

 

Notre démarche « à vélo pour les taureaux »

Nous relions le parvis de Notre-Dame de Paris à la mairie de Chambéry à vélo sur 6 jours.

Nous traverserons sept préfectures  : Melun, Auxerre, Dijon, Mâcon, Bourg-en-Bresse et Chambéry.

Nous rencontrerons cyclistes et non-cyclistes sur notre parcours, notre groupe permettra d’engager la conversation sur les valeurs qui nous animent.

Nous faisons ainsi le lien entre la capitale de la France, pays dans le sud duquel la corrida est toujours autorisée malgré l’opposition de 71 % de la population (IPSOS – juillet 2010), et Chambéry, ville susceptible de se déclarer « ville anti-corrida et amie des animaux ».

La préfecture de Savoie est fortement impliquée dans la promotion du développement durable, notamment par une démarche forte de promotion de l’usage du vélo (location de bicyclettes et développement du réseau cyclable, Plan de déplacement urbain…), par son éthique du sport et sa politique de protection animale (organisation du salon de l’animal, gestion des animaux dans la ville, position des députés de Savoie par rapport à la corrida : ils sont abolitionnistes), est une ville dont les valeurs rejoignent les nôtres.

Notre caravane sera cycliste et citoyenne : chaque étape sera l’occasion d’aller à la rencontre des locaux, de les informer sur la cruauté de la corrida, et de recueillir les signatures qui pousseront nos cyclistes sur la route : une signature = un kilomètre, soit presque six-cents signatures pour chacun de nos équipiers !

>> PARTICIPER à notre récolte de signatures en ligne

 

Itinéraire :

750 km en 6 étapes, de 33 à 215 km.

J1 : Paris-Melun (73km)

J2 : Melun – Auxerre (140 km)

J3 : Auxerre – Dijon (215 km)

J4 : Dijon – Macon-Bourg-en-Bresse (154km)

J5 : Bourg en Bresse – Belley (113km)

J6 : Belley – Chambéry (75km)

Déroulement de la course

Nous disposons de 6 jours pour réaliser ce parcours.

23 juin

Départ de la place St Michel à 11h30, à côté du parvis de Notre-Dame, où se situe le point 0 des routes de France. Ce point symbolique est aussi important que les causes que nous défendons.

Le premier jour sera une étape de 73 km qui nous permettra d’atteindre la préfecture de la Seine & Marne : Melun. Cette 1ere étape nous fera passer par les villes de Créteil & de Villeneuve St Georges, puis nous emprunterons par la suite une route parallèle à la RN 6 afin d’arriver à destination.

24 juin

Nous partirons de Melun pour une seconde étape de 100 km qui nous emportera par la route de Sens, jusqu’à la ville d’Auxerre. Nous aurons le plaisir de traverser nos premiers vignobles et tout en gardant des forces pour la suite car cette étape très roulante a peu de dénivelé.

25 juin

Départ matinal d’Auxerre pour la ville de Dijon, 119 km séparent les deux préfectures et le terrain est un peu plus pentu que la veille, ça sera une étape plus exigeante, et la motivation dans l’équipe désormais rôdée sera une pièce maitresse dans cette action.

(photo libertasoccidentalis.org)

26 juin

DijonMacon. La Bourgogne n’aura décidément plus de secret pour nous. Cette étape de 114 km est un superbe faux plat du début à la fin, nous longerons les départements de la Nièvre & de l’Allier ce qui nous permet d’atteindre en beauté la préfecture d’un nouveau département, la Saône & Loire.

(photo cmap.polytechnique.fr)

27 juin

Etape de transition de 33 km pour permettre aux cyclistes de se reposer un peu. Elle part de Mâcon et se termine à Bourg en Bresse dans l’Ain. Toujours dans les Vignobles, le Mâconnais avec de belles côtes, les meilleures amies des cyclistes convaincus que nous serons devenus !

Comme la totalité du parcours, cette étape accessible à tous est ouverte à tout cycliste qui désirerait nous accompagner pour quelques tours de roue.

(photo letour.fr)

28 juin

Arrivée à Chambéry sous les applaudissement chaleureux du conseil municipal qui se précipite en larmes de joie pour signer la motion « ville amie des animaux », porter en triomphe nos vélocipédistes, et leur remettre les clefs de la ville.  ;-)

(Photo Brit Hotel)

29 juin :

Journée de repos et retour sur la capitale.

 

Formalités administratives & Santé

Pour les cyclistes : adhésion à Ascr66 (licence fédérale incluse)

Pour les accompagnateurs ou les participants occasionnels : pas de formalité, seule votre bonne humeur compte.

Les autorisations d’installation des stands à l’arrivée dans chaque préfecture où nous nous arrêtons sont en cours.

Santé

L’adhésion à l’association ASCR66 et l’obtention de la licence fédérale après examen médical attestent de la capacité des participants à accomplir ce trajet.

Hébergement, nourriture, assistance

Ce point est établi selon les personnalités des coureurs. Nous souhaitons louer un camping-car (si notre budget nous le permet), ou loger en camping (si l’un ou l’autre des participants préfère être hébergé à l’hôtel, il est libre de le faire à ses frais).

Si vous avez des capacités d’hébergement dans nos villes étapes ou alentours, SVP merci de nous contacter.

De même, si vous souhaitez inviter nos coureurs à un repas réconfortant, n’hésitez pas à vous faire connaitre.

 

Matériel et équipement

Matériel en commun :

Nous possédons déjà la grande majorité de l’équipement nécessaire à ce type de parcours, sauf :

  • Matériel d’entretien général vélo (pneus, chambres, chaines, rayons…)
  • Véhicules suiveurs (location ou prêt d’un camping-car ou d’un minivan)
  • Tentes (si option camping choisie)
  • GPS Vélo

Coureur individuel : chaque cycliste doit avoir son propre matériel, notamment :

  • Chaussures
  • Casque

Nous fournissons :

  • Tee-shirts floqués à nos couleurs
  • Casque si vous n’en avez pas
  • Pantalon

Accompagnateurs :

  • T-shirt fournis

 

L’obtention d’une aide financière pour ce projet nous permettra d’envisager l’obtention du matériel manquant

Grâce aux partenariats que nous souhaitons nouer avec toute personne et organisation intéressée, nous mènerons à bon port cet ambitieux projet.

 

Comment nous aider ?

 

* participer à la course : que vous soyez cycliste chevronné ou simple randonneur, vous êtes le (la) bienvenu(e) pour faire quelques tours de roue avec nous ou la totalité des 600 km. Votre seul engagement sera de récolter autant de signatures que vous parcourez de kilomètres.

* parler de nous : à vos amis, vos proches, vos associations, vos clubs cyclistes, sur Facebook, par mail, etc. Faites-nous connaitre !

* signer notre pétition  : pour que Chambéry se déclare enfin « anti-corrida et amie des animaux »

* nous héberger : Habitants de Melun, Auxerre, Dijon, Mâcon, Bourg-en-Bresse ou Chambéry, un toit ou un jardin seront très bienvenus pour nous héberger.

* nous nourrir : un cycliste a besoin de carburant ! Un repas à base de pâtes ou de riz sera un fantastique moyen de nouer le contact et de participer à notre route.

* nous applaudir sur notre passage : venez aux stands qui se tiendront dans chacune de vos villes-étapes, venez nous aider à tenir les stands, distribuer des tracts, informer les gens…

* adhérer à nos associations respectives : ASCR66, FLAC ou L214

* nous encourager financièrement : tout don à la FLAC ou à L214 est déductible à 66 % de vos impôts. Ainsi un don de 20€ ne vous coute réellement que 6,60€

 

 

Budget prévisionnel

Pour financer ce projet qui ne reçoit aucune aide extérieure, nous devons compléter notre budget par un apport de 725 €.

Toute aide matérielle nous permettrait d’équilibrer notre budget et de réaliser ce projet dans les meilleures conditions.

Vous pouvez nous aider en faisant un don à la FLAC ou en participant à notre collecte sur la page Alvarum.

 

télécharger notre plaquette

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0