Voir le courrier sur le site de la FLAC

Communiqué de presse - 20 octobre 2018

Boris JOHNSON interpellé sur les écoles taurines !

Bonjour,

A la veille du référendum sur le maintien ou la sortie (“Brexit”) du Royaume-Uni au sein de l’Union Européenne qui aura lieu le 23 juin prochain, la FLAC et le CRAC Europe ont adressé le 13 juin un courriel à Boris Johnson. En effet, Boris Johnson, l’un des leaders du “Brexit”, avait mis en exergue l’argument selon lequel l’UE subventionnait les corridas espagnoles. Sans connaître, vraisemblablement, l’existence d’écoles taurines… Voir cette page (en espagnol).

Cher M. Johnson,

Pour votre information, non seulement les corridas existent toujours en France, en Espagne et au Portugal, largement soutenues par des subventions européennes, mais tout est fait dans ces pays pour favoriser l’accès des corridas aux mineurs, même les plus jeunes d’entre eux et ce malgré les recommandations explicites du Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU pour en restreindre l’accès. Dans la plupart des villes de ces pays où ont lieu des corridas, l’entrée est gratuite ou à prix très réduit pour les enfants. Le but est, bien sûr, de les habituer à cette abomination, afin qu’ils continuent à se rendre aux corridas lorsqu’ils deviennent adultes. Pire encore, il y a dans ces pays des écoles spécialisées pour les enfants afin de leur apprendre à transpercer à mort de jeunes veaux selon les règles effroyables de la corrida. En France, par exemple, il existe neuf de ces écoles dans des villes telles que Nîmes, Arles ou Béziers, où les “élèves” peuvent commencer dès l’âge de 10 ans, jusqu’à leur majorité.

Nous espérons que vous dénoncerez cette réalité horrible aux médias auxquels vous aurez accès. Nous serons heureux de répondre à vos questions et vous fournir des compléments d’information pertinents si vous en éprouvez le besoin.


Dear Mr Johnson,

For your information, not only there are cruel bulllfights in France, Spain and Portugal which are largely financed by European subsidies, but everything is made in these countries to favour the access of bullfights to children, regardless how young they are and despite the explicit recommendations of the Children Rights Committe of UN to restrict their access. In most bullfighting cities of these three countries, the entrance is free of charge or very cheap for children. The aim is, of course, to get them used to this abomination, so as they will continue to attend bullfights when they become adults. Even worst, there are in these countries specialised schools for children to make them learn how to stab to death young veals following the appaling rules of bullfighting. In France, for instance, there are nine of those schools in cities like Nimes, Arles or Beziers, where “pupils” can join as of 10 years old, up to their majority.

We hope you will denounce this awful reality in the media you can have access to. We will be happy to answer your questions and provide you with relevant resources, should you need further information

http ://flac-anticorrida.org/enfance-pervertie-images-insoutenables/


Contactée par téléphone, une collaboratrice de Boris Johnson nous a bien confirmé que l’ancien maire de Londres prendrait très vite connaissance de notre mail et surtout du lien de la terrible vidéo jointe…

Dans notre démarche, il est bien évident que nous ne nous positionnons pas pour ou contre la sortie de l’Europe du Royaume Uni, mais qu’en revanche, nous mettons l’accent sur le fait que décidément, encore une fois, la corrida pose vraiment problème au sein de la communauté européenne.

Merci.

Thierry Hély
Président de la FLAC
06 23 94 84 83

Roger Lahana
Vice-Président du CRAC Europe
06 11 54 02 83

Don & Adhésion Dons & Adhésion

Suivez-nous

Suivez la FLAC sur Facebook Suivez la FLAC Europe sur Twitter Suivez la FLAC sur DailyMotion

Cet email a été envoyé à *|EMAIL|*
Cliquez ici pour vous désabonner

F.L.A.C.
BP 49
34300 Agde