La nouvelle version de ce court-métrage (diffusé au Festival de Cannes hors sélection en 2002) est enfin disponible sur le net.

Ce film tourné le 12 août 2000 à Béziers lors de la corrida la plus prestigieuse de la féria, présente la particularité de montrer les scènes soigneusement censurées à la télévision pour ne pas choquer l’opinion publique.

On peut y voir les deux toréros les plus scandaleusement payés à l’heure actuelle :  Sébastien Castella et José Tomas. Le jour du tournage, nous étions loin de nous douter qu’ils allaient devenir les plus grands matadors à l’heure actuelle adulés par des foules aveuglées.

Si la vidéo ne se lance pas correctement, retrouvez-la ici.

Le comportement stéréotypé d’un public manipulé applaudissant à tout rompre des scènes d’une cruauté  inouïe oblige à nous interroger sur le tréfonds de la nature humaine. Ces spectateurs, composés de gens normaux, placés dans un environnement de foule et d’apparat, perdent tout esprit critique, de discernement et de compassion. C’est ce qui apparait dans ce document, et qui est effrayant. Les jeux du cirque sont encore présents au XXIème siècle.

A l’occasion de sa projection à Cannes, Brigitte Bardot, Henry-Jean Servat et Jeanne Augier, PDG du Négresco, contribuèrent médiatiquement à sa promotion.