Louis Schweitzer, Président de la LFDA et ancien Président du groupe Renault, signe le manifeste de la FLAC

Le 30 janvier 2019, lors d’un colloque organisé à Paris par CAP, le Président de la LFDA et ancien Président du groupe Renault Louis Schweitzer signe le manifeste de la FLAC demandant l’interdiction des moins de 16 ans dans les arènes lors de corridas et à terme, leur abolition.

C’est une signature de poids !

Un grand merci, Monsieur Louis Schweitzer.

Victor Hugo et la corrida

Dieu sur la souffrance des animaux (Œuvres complètes, Poésie IV, page 676 à 688)

“Quoi ! dans les noirs combats du bœuf des Asturies,
Ivresse populaire et passe-temps royaux,
Le cheval éperdu marche sur ses boyaux,
Le taureau lui crevant le ventre à coups de cornes !”

Victor Hugo

L’autre réalité de la corrida, exposition du 10 au 16 juillet à Bordeaux

Invitation

Nous avons le plaisir de vous inviter à l’inauguration d’une exposition complètement inédite en France.

RETENEZ BIEN LA DATE DU 10 JUILLET PROCHAIN. Il FAUT ÊTRE LE PLUS NOMBREUX POSSIBLE.

Le lien de l’événement.

L’autre réalité de la corrida…

La FLAC présentera un autre visage de cette pratique si controversée et en plein déclin. Nous dénoncerons, entre autres, les dangers que représente pour les enfants cette violence sanglante bien réelle et non virtuelle. Autre controverse : de grands préhistoriens réfutent l’appropriation intellectuelle de Lascaux par la corrida. “Lascaux, c’est la vie, la corrida, c’est la mort” (Norbert Aujoulat, spécialiste de Lascaux). Avec de la documentation scientifique rigoureuse, des visuels percutants et des œuvres artistiques, la FLAC rétablira certaines vérités bien dissimulées…

Du 10 au 16 juillet à la prestigieuse Halle des Chartrons à Bordeaux : 10 Place du Marché Chartrons. 33000 Bordeaux. Le Maire de Bordeaux, Alain Juppé, nous donne son accord. Et la presse s’y intéresse déjà.

Inauguration le 10 juillet à 19 h en présence de personnalités et de médias. A l’issue de cette inauguration, un apéritif vous sera offert.

Invitation pour une inauguration anticorrida inédite à Bordeaux

A une époque où la corrida n’a jamais connu un tel déclin, nous vous invitons à une inauguration complètement inédite en France sur cette pratique si controversée.

Liste des personnalités qui seront présentes à cette inauguration par ordre alphabétique :

Muriel ARNAL, Présidente de One Voice, Julien BAYOU, Porte-parole d’EELV, Yolaine de la BIGNE, Journaliste et Fondatrice de Néoplanète et de l’Université d’été de l’animal, Sandrine et André-Joseph BOUGLIONE, Fondateurs de Ecocirque, Samantha CAZEBONNE, Députée de LREM, Gérard CHAROLLOIS, Magistrat et Président de la CVN, Mahmoud DOUA, Imam de Cenon, Marc GIRAUD, Écrivain et Vice-Président de l’ASPAS, Francis LALANNE, Chanteur, Co-président de 100 % et Porte-parole de l’AEI, Hubert MONTAGNER, Professeur Psychophysiologiste et ancien Directeur de recherche à l’INSERM, Jean-Claude NOUET, Professeur à la Faculté de médecine et Fondateur de la LFDA, Claire O’PETIT, Députée LREM, Tareq OUBROU,  Grand Imam de la Mosquée de Bordeaux, Yves PACCALET, Philosophe et Écrivain, Sandra REGOL, Porte-parole d’EELV, Lama Samten YESHE Rinpoché, grand maître bouddhiste , STONE, Chanteuse et membre de la FLAC, Nicolas THIERRY, Vice-président EELV du Conseil Général de la Nouvelle Aquitaine, Hélène THOUY, Co-présidente du Parti animaliste et Avocate au barreau de Bordeaux, Emmanuel VALENCY, Rabbin de Bordeaux, région ouest.

Des représentants de L214 (membre de la FLAC),de la Fondation 30 millions d’amis (membre de la FLAC), de 269 Life France, de l’Association VENUS (Bordeaux) et d’ACTA Gironde, seront également présents.

Avec le soutien de tout notre Comité d’Honneur et de Convergence Animaux Politique.

Ainsi que des personnalités comme Valérie PECRESSE, Présidente du Conseil régional d’Ile-de-France qui a déploré ne pas pouvoir être présente, Anne HIDALGO, Maire de Paris, pour les mêmes raisons, Aymeric Caron, Journaliste et Président de REV, ou Bastien LACHAUD, Député de LFI.

En cliquant ici, le flyer qui sera distribué à Bordeaux avant la date du 10 juillet.

Nous précisons que dans un souci de dialogue, les professionnels de la corrida ont été invités.

Merci.

Thierry Hély
Président de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

Contacts
Thierry Hély (FLAC) : 06 23 94 84 83
Roger Lahana (No Corrida) : 06 11 54 02 83

Almodovar contesté à Cannes, la presse américaine s’en mêle !

Un article de Carole Raphaelle Davis.

Les militants et sympathisants de la cause animale des deux côtés de l’Atlantique exigent que le Festival de Cannes remplace le président de son jury, Pedro Almodovar, en raison des actes de torture animale qu’il a fait commettre pour certains de ses films.

cannes uneUne pétition relayée par la FLAC (Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas) exigeant son départ a déjà rassemblé plus de 25 000 signatures. L’organisation anticorrida française projettera le documentaire “Alinéa 3” de Jérôme Lescure, qui dénonce la cruauté de la corrida. La projection sera suivie d’un débat, à Cannes le 24 mai, à l’hôtel Cannes Palace, en plein festival. Diverses personnalités internationales ont été conviées à assister à cet événement.

Pascal Durand, élu écologiste au Parlement Européen qui assistera à la projection a ajouté son soutien à la demande de renoncer à Almodovar en tant que président du jury.

Le réalisateur espagnol controversé, qui a été choisi comme président du jury pour le Festival de Cannes 2017, a subi les critiques d’organisations de protection animale internationales pour avoir promu ou filmé la torture et la mort de six taureaux pour ses films “Matador” et “Parle avec elle.”

« Quel que soit le talent de Pedro Almodovar comme réalisateur, il est inacceptable qu’un tortionnaire d’animaux soit le président du jury d’un festival du cinéma de renommée internationale. », a dit Roger Lahana, président de No Corrida, une organisation française anticorrida. « L’art est l’expression du génie créatif, une célébration de la vie. La corrida en est l’exact opposé – elle est basée sur la torture et l’agonie, son seul but est de divertir des personnes avides de sang et de souffrance. »

No Corrida, la FLAC et Los Angeles for Animals (organisation californienne de professionnels du cinéma agissant pour les droits des animaux) ont joint leurs forces pour mener cette campagne visant à empêcher que M. Almodovar soit le président du jury, affirmant qu’il n’est pas concevable de nommer une personne impliquée dans la torture délibérée et la mise à mort d’animaux pour le plaisir. Ces organisations veulent qu’il soit chassé du jury.

Lola Key, de Los Angeles for Animals, a ajouté : « Nous sommes attristés d’apprendre que, parmi tous les candidats talentueux possibles, ce soit Almodovar qui se retrouve président du jury de Cannes. Il a fait pratiquer une torture insensée d’animaux pour un de ses films, alors qu’il est facile d’utiliser des trucages pour l’éviter. Ce choix d’utiliser et de torturer des animaux vivants est purement et simplement un reflet de sa personnalité. Le Festival de Cannes ne devrait pas être associé à la souffrance animale et il est outrageant qu’Almodovar le représente. »

« Almodovar est sans doute un cinéaste talentueux », a déclaré Jean-Paul Richier, psychiatre français engagé dans la protection animale qui désapprouve ce choix. « Il est aficionado. On ne peut pas demander aux artistes d’être parfaits. Mais le problème est qu’il mêle sa passion pour la corrida à sa pratique cinématographique. Ainsi dans les films « Matador » (1986) et « Parle avec elle » (2002). Et là où les limites de l’acceptable sont clairement dépassées, c’est que pour « Parle avec elle », six taureaux avaient été charcutés pour de bon lors d’entraînements dans des arènes. »

Des plaintes pour cruauté sur des animaux ont été émises à l’encontre d’Almodovar dès 2001

En 2001, avant la sortie de son film, l’organisation espagnole Amnistía Animal a déposé plainte contre M. Almodovar auprès du département de l’Agriculture et de l’agence gouvernementale de l’environnement, établissant que le réalisateur avait violé la loi de protection des animaux, que toute forme de maltraitance animale dans un film doit être simulée et qu’aucun dommage ne doit être causé aux animaux filmés. Après la sortie du film, quatre autres organisations de droits des animaux ont déposé des plaintes additionnelles à Madrid.

Matilde Cubillo, porte-parole d’Amnistía Animal, a précisé : « Nous l’avons dénoncé pour avoir causé la souffrance et la mort de taureaux uniquement pour les besoins de son film ». La société de production d’Almodovar, El Deseo, a toujours nié ces accusations. Elle a répondu que le réalisateur, qui a gagné un Oscar du meilleur film étranger pour son film “Tout sur ma mère”, « a simplement filmé des séances d’entraînement qui auraient eu lieu de toute façon ».

Un extrait du film d’Almodovar “Parle avec elle” où on peut voir un taureau réellement torturé :

Tous nos appels et emails aux représentants d’Almodovar sont restés sans réponse.

Carole R. Davis
Auteur, journaliste, directrice de campagne Europe de Friends of Animals, activiste des droits des animaux, actrice, chanteuse

Article original paru sur Medium (en anglais) : Cannes Film Festival : Animal Protection Advocates to Director — ‘Get Out’
Traduction Roger Lahana

Une grande agence de communication et la FLAC condamnent la corrida !

BETC, grande agence de communication française et la FLAC condamnent la corrida grâce à un film extraordinaire. Ce dernier met en exergue de manière hautement symbolique la désuétude de cette pratique cruelle d’un autre âge.

En Français

En Espagnol

En Anglais

En Basque

BETC, auteur de ce petit film percutant, compte sur notre Fédération pour le diffuser de manière maximale grâce à nos réseaux sociaux, nos nombreux partenaires et toutes les personnalités sympathisantes. Le but, avec ce film et la pétition de 30 millions d’amis, membre de la FLAC  : sensibiliser les politiques sur cette pratique ignoble et dégradante, interdite sur 90 % du territoire mais encore autorisée en France malgré une très large majorité de Français opposés à la corrida selon tous les sondages.

Nous comptons sur vous !

Merci.